Comment savoir si mes cosmétiques sont encore bons ?

poubelle

Oui… vous l’aimez votre crème doudoune qui vous donne une vrai peau de bébé… Oui mais si elle est périmée, vous n’allez plus l’aimer autant, voire vous allez la détester… Parce que si vous commencez à avoir des boutons, c’est peut être que votre crème doit partir en voyage avec un aller simple  : destination sans escale vers la poubelle !!!

Mais alors si mes cosmétiques ne sont pas éternels, et que toutes mes histoires d’amours cosmétiques ne sont que des histoires à durée déterminée…..

Comment savoir si mes produits cosmétiques sont encore bons ?

Avant tout gardez en tête que chaque produit est différent d’un autre, et qu’il est donc impossible de prévoir de manière certaine l’évolution d’un cosmétique, cependant plusieurs points peuvent  vous aider à faire le tri dans votre trousse de beauté :

La DLU du cosmétique:

Comme je l’ai indiqué dans mes 2 articles précédents, ici et ici, la DLU est le premier indicateur qui vous permettra de faire un premier tri. Si la date est dépassée, il y a de forte probabilité que le produit ne soit plus utilisable…. ( ce n’est pas toujours vrai … mais bon je peux difficilement vous conseiller d’aller au delà de la date limite, c’est une question de …. bon sens….. )

Evidemment, même si vous êtes encore loin de la DLU, cela ne veut pas dire pour autant que le produit est encore bon. Vous devrez alors surveiller quelques caractéristiques : couleur, odeur, texture, présence de bactéries…

 

nuances jaune

 

La couleur du cosmétique:

Des variations de couleurs sont à prévoir avec le temps, notamment si vos cosmétiques sont exposés à la lumière du jour. Cela peut aller du simple jaunissement (acceptable) à des variations plus prononcées qui risquent d’être moins passe partout… Ces modifications ne sont pas forcément incompatibles avec une utilisation normale, c’est moins le cas lorsqu’il s’agit d’un fond de teint qui est passé de la teinte ivoire à la teinte chocolat… d’où l’importance de conserver vos produits à l’abri de la lumière dans une armoire dédiée.

 

se boucher le nez (crédit bettmann corbis)

 

L’odeur du cosmétique:

Un cosmétique est généralement un mélange complexe d’ingrédients différents auquel on rajoute une fragrance finale pour améliorer l’expérience sensorielle qui en résulte.

Parce que devoir se tartiner le visage avec un crème qui sent les pieds… Ce n’est pas très glamour et ce n’est pas très vendeur…. La fragrance est elle-même un ensemble complexe de matières premiers qui donnent ces notes de têtes, de cœur et ces notes de fond. Avec le temps, des interactions peuvent se produire et altérer la note olfactive globale. Le parfum peut donc être moins prononcé. Cela est parfaitement normal, en revanche si vous commencez à avoir des odeurs de rance, il y a de fortes chances que les huiles qui composent votre produit soient oxydés. Vous pouvez alors allégrement le jeter…

Attention : certains produits cosmétiques n’ont pas forcément une odeur agréable à la base… en raison d’actifs particuliers…. Gardez cela en tête… Ce serait bête de jeter un produit « conforme ». Ce qui importe c’est de surveiller toute variation d’odeur ou de couleur suspecte…

 

texture granuleuse

 

La texture cosmétique:

Vous pouvez constater une texture différente avec le temps, comme un déphasage, c’est-à-dire une séparation entre la phase grasse et la phase aqueuse, une agitation modérée devrait régler le problème. Dans certains cas particuliers, je pense notamment aux solaires, ce déphasage rendra vos produits inutilisables car:

1) une modification de texture impacte l’étalement du produit dont l’efficacité même repose sur une application correcte de la protection solaire. L’indice de protection le fameux SPF est calculé en partant du postulat que l’application du produit (2mg par cm²) est parfaitement régulière. (Je ferai un article détaillé dessus)

2) les solaires sont également pour la plupart formulés pour résister à l’eau, or un déphasage suivi d’une agitation même si vous demandez à votre homme de secouer votre tube ne peut rétablir l’émulsion complexe (obtenue à partir d’agitateur industriel atteignant des vitesses de rotation entre 2000 et 4000 tours par minutes..). l’émulsion n’est plus aussi résistante à l’eau et après une seule baignade, vous ne serez donc plus protégé, il vaut donc mieux acheter un nouveau tube et éviter un coup de soleil voire pire….

bactéries

 

La présence de bactéries :

C’est bien de tous les paramètres, celui qu’il faut craindre le plus. Car si les cosmétiques contiennent des conservateurs, ce n’est pas pour rien. Il s’agit de protéger le produit de toute contamination bactérienne et de prolonger sa durée d’utilisation pour éviter de se retrouver avec un nid à bactéries….

Par conséquent, si vous remarquez des amas noirs ou grisâtres un peu bizarre, ne cherchez plus !!!  Il s’agit probablement de colonies bactériennes ou des champignons. et là encore Bingo !! vous avez encore gagné!!! C’est la poubelle sans hésitation. Mais si vous persistez à utiliser un produit contaminé ( les plus téméraires d’entre nous se reconnaîtront), vous risquez des infections bactériennes dont vous vous souviendrez très très longtemps.

Ainsi la durée de vie d’un produit est déterminée dés le départ par la présence, la nature et la teneur en conservateurs, mais elle est aussi largement influencée par la façon dont les produits sont stockés et utilisés….

Bien entendu, la DLU est à considérer avec  un certain recul car sachez le, c’est un paramètre sensible qu’il est aisé de réduire volontairement,  non pas dans l’intérêt du consommateur mais plutôt celui de la marque.

Mais pourquoi donc ? car un consommateur qui n’utilise pas son produit  est un consommateur qui ne renouvellera pas son achat …

Imaginez une DLU courte sur un produit qui se vend très bien, la consommatrice qui apprécie ce soin, sera inconsciemment  encouragée à utiliser ce produit rapidement, pour ensuite racheter un nouveau pot immédiatement… Ce qui se traduira par un chiffre d’affaire plus important à la fin de l’année pour la marque en question.

Je sens que ces quelques lignes vont m’attirer les foudres de certains…

Je ne dis pas que c’est une pratique courante, mais comme pour tout, gardez votre esprit critique et faite preuve de bon sens…

ET vous, qu’en pensez-vous? La DLU vous en tenez compte? C’est du genre,  » tant que j’ai pas de problème, je m’en moque »  ou  » attention, au secours !!!  il ne me reste que 2 jours pour utiliser la moitié de mon pot avant la date d’expiration à minuit pile !!!!! « 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
{ 30 commentaires… add one }
  • maria 17 février 2012, 16 04 16 02162

    j’adore, j’apprends vraiment pas mal de choses, moi je regardais pas trop la dlu avant, maintenant je fais beaucoup plus attention, car j’ai eu des boutons sans explications, je pense que ça venait d’un fond de teint qui avait viré… à l’époque je croyais que je faisais de l’acné, lorsque le fond de teint était fini, les boutons ont disparu, alors je pense que c’était lié à ça. merci en tout cas c’est vraiment sympa, par contre si les articles étaient moins longs ce serait mieux.

    Répondre
    • Le cosmétologue 17 février 2012, 19 07 28 02282

      bonsoir maria, merci pour ta fidélité!!! ça fait plaisir!!! l’apparition des boutons peut être lié au fond de teint, difficile d’en être certain… mais s’il a viré et qu’en plus tes boutons ont disparu à partir de l’arrêt du produit en question… Oui c’est très très probable….. Pour les articles, je vais tenter de les rendre moins longs 😉 ( je sais je parle trop … et on dit que les femmes parlent trop…. lol)

      Répondre
  • La Beauté de Lâm 17 février 2012, 22 10 45 02452

    Ouh bieuk des bactéries, bieurk bieurk et rebieurk ! d’ailleurs, les marques ne font pas très attention à leurs testeurs qui restent sur des étagères archi-chauffées à cause des néons et autres éclairages en tout genre et du coup, les crèmes tournent, c’est une horreur et pas du tout vendeur !

    Sinon pour rebondir sur la longueur des articles, en effet ils sont peut-être un peu longs mais moi j’aime lorsque les hommes me parlent de beauté alors tu es tout pardonné !!! bises !!!

    Répondre
    • Le cosmétologue 17 février 2012, 22 10 54 02542

      ah oui les bactéries.. il fallait bien illustrer mon propos haha, oui c’est vrai pour les testeurs, mais en l’occurrence les marques n’y peuvent rien, ce sont les parfumeries qui décident de l’emplacement des produits…
      merci encore à toi, pour ce commentaire !!!
      pour info, je prépare un petit concours, j’espère que tu y participeras….
      je dois juste voir comment tirer au sort de manière équitable…. il faut que je cherche un peu….

      Répondre
      • La Beauté de Lâm 21 février 2012, 14 02 39 02392

        Un concours ? oh oui j’y participerai avec grand plaisir ! pour le tirage au sort, beaucoup d’entre nous utilisons random.org (tu entres les bornes, exemple 1 à 120 en fonction du nombres de participations, tu cliques et hop, random se charge de te donner un chiffre au hasard, il te faut juste au préalable créer ton fichier et numéroter les participations) bises !

        Répondre
  • sarah 18 février 2012, 15 03 44 02442

    hello, sympa ce nouveau blog, moi la DLU je fais attention, trop peur d’attraper quelquechose, surtout les crèmes pour les yeux!

    Répondre
    • Le cosmétologue 18 février 2012, 15 03 46 02462

      hello sarah, tu as parfaitement raison en ce qui concerne les produits pour le contour de l’oeil, on est jamais trop prudent et encore merci pour le compliment 😉

      Répondre
      • sarah 18 février 2012, 15 03 52 02522

        j’ai un flacon d’huile de jojoba dont la date est périmé depuis 2 mois, tu crois que je dois le jeter?

        Répondre
        • Le cosmétologue 18 février 2012, 16 04 11 02112

          l’huile de jojoba est très stable, elle se conserve generalement très bien, tu devrais encore pouvoir l’utiliser, le risque principal des huiles étant l’oxydation qui ici ne pose pas trop de pbs.

          Répondre
          • sarah 18 février 2012, 22 10 50 02502

            Merci beaucoup!!! j’ai hâte de lire tes autres articles. Merci encore pour tes conseils.

            Répondre
            • Le cosmétologue 19 février 2012, 11 11 32 02322

              merci sarah 🙂 A très vite!!!

              Répondre
  • Nathalie 18 février 2012, 19 07 03 02032

    Coucou christopher !! Ton message m’a beaucoup touché étant donné que je ne m’y attendait pas et sa me fait très plaisir d’avoir de tes nouvelles !! Tant mieux que tes projets se construise même avec quelques retard.. Je suis très contente de voir que tout va bien pour toi sa me fait plaisir d’avoir des nouvelles et ton blog est sympa j’ai moi même appris des choses grâce a toi 🙂 gros bisous et a bientôt j’espère !!

    Répondre
    • Le cosmétologue 18 février 2012, 20 08 04 02042

      chère nathalie, je te remercie pour ce petit mot sympathique!!!! oui les projets avancent !!! je te tiens au courant!! 😉

      Répondre
  • geblust 22 février 2012, 1 01 46 02462

    Etant étudiante j’utilise jusqu’à que le produit ai l’air périmé ou bien ouvert depuis trop longtemps ( RIP à mon correcteur qui a pué l’alcool du jour au lendemain sans prévenir …), je fais surtout attention aux produits destinés à mon visage en fait

    Répondre
    • Le cosmétologue 22 février 2012, 1 01 53 02532

      En général, l’utilisation régulière d’un produit du début jusqu’à la fin devrait normalement « consommer » tout le produit avant d’atteindre un état non conforme….Tu as raison de faire particulièrement attention aux produits du visage et ceux prés du contour de l’oeil…..

      Répondre
  • Vikie 22 février 2012, 18 06 57 02572

    Tiens c’est une bonne remarque. J’ai une crème hydratante (qui n’est pas du tout adaptée à ma peau) et qui à présent est périmée … du coup, je l’utilise pour les pieds…. j’ai même songé à la recycler en soin pour les cheveux… en même temps un produit Sepho qui se périme en 6 mois oO, j’ai comme un doute, ils n’auraient pas mis de conservateur… j’y crois pas.
    Par contre ma crème jour Sysley est périmée de 5 mois, elle dure 12 mois après ouverture, la texture est restée la même et l’odeur aussi. En même temps, elle va se terminer d’ici quelques mois. A 2 utilisations quotidiennes, je risque de l’emmener jusqu’au bout. Tant que ma peau ne réagit pas, c’est que c’est bon, et vu ma peau réactive, si j’ai rien c’est que j’ai tout fais pour bien la conserver ouf ^^
    Bonne lecture, car je poste un message sur chaque page ^^

    Répondre
    • Le cosmétologue 22 février 2012, 19 07 40 02402

      oui effectivement, j’ai de la lecture, mais je trouve ça très intéressant!!!! 😉 c’est un bon détournement de crème ( d’ailleurs c’est le sujet d’un article lundi normalement).
      même avec un conservateur, la durée de conservation peu être courte…. bien entendu, les calculs sont généralement larges pour éviter tout risque…
      pour la crème jour sisley, c’est la all day?
      si c’est en pot; sois vigilante quand même….
      je sens que je vais adorer lire tes prochains commentaires 😉

      Répondre
      • Vikie 23 février 2012, 12 12 50 02502

        non, c’est pas la all day, c’est celle à base de concombre. Vu son prix, j’en utilise très peu, elle a une excellente pénétration et reste légère. Il en reste encore 1/3, ça devrait me faire encore quelques semaine, surtout que j’ai déjà un remplaçant qui attends sagement dans le placard. Crème non ouverte bien entendu, je vaux pas casser la chaine de la (j’allais dire du froid ^^) ….de la non bactérie ^^ pff je crois que mon cerveau est naze … dormirrrrrrrrrrrrrrrrr ^^

        Répondre
  • La Ménagère Trentenaire 24 février 2012, 14 02 51 02512

    Hannn, tu connais beaucoup de monde qui utilise encore des produits quand il y a des amas noirs ou gris, toit ? Beuuuurk !
    Moi justement, comme je m’occupe enfin de moi, de produits de beauté et tout, j’ai commencé à faire du tri dans mes vieux produits (certains devaient avoir 10 ans ! :s ). Petit hic, sur certains, je n’ai pas réussi à déchiffrer les dates. En fait je ne sais même pas si c’est une date d’indiquée… Ben oui, sur certains flacons, c’est juste en relief, en plein dans l’endroit où c’est déjà en relief sur toute la longueur… -_- (Là j’avoue, j’ai pas trouvé comment m’expliquer, je suis pas sûre d’être comprise.)

    Répondre
    • Le cosmétologue 25 février 2012, 0 12 40 02402

      oui les dates ne sont pas toujours bien placées, les marques ont tendance à oublier cet aspect lol

      Répondre
  • MissZazou 25 février 2012, 17 05 43 02432

    Je parcours les articles de ton blog les uns après les autres, tellement je les trouve intéressants 🙂 Mais sur celui là je me sens particulièrement concernée, parce que autant je fais très attention avec les aliments (limite on pourrait me surnommer la maniaque de la date de péremption), autant sur les produits cosmétiques je ne fais pas du tout attention… Merci de nous sensibiliser ! Mais autant pour une crème c’est assez facile de voir si elle est altérée (les crème solaires c’est évident), autant pour d’autres produits comme les lotions ou les produits capillaires, c’est vraiment moins évident… En tout cas petite anecdote personnelle: j’ai fabriqué un cold cream lors de mon premier stage à la pharma, je l’ai gardé; et ba au bout de 2 semaines bonjour la catastrophe !! Comme quoi les conservateurs servent vraiment à quelque chose 😉 Désolée pour ce commentaire à rallonge, j’espère lire encore beaucoup d’articles utiles comme celui-ci !!

    Répondre
    • Le cosmétologue 25 février 2012, 21 09 20 02202

      oui miss zazou, merci pour ce joli commentaire !!! tu es en pharma? quel fac? çe me semble un peu court 2 semaine avec un cold cream,vu la teneur en beurre, cires etc… à moins que dès le départ le produit était contaminé? en tout cas, oui le rôle des conservateurs est vital!!! il faut effectivement s’en rappeler…. merci encore à toi, pour ce commentaire et ce témoignage 😉

      Répondre
      • MissZazou 25 février 2012, 21 09 30 02302

        Je suis en 4ème année option internat à la fac de Rouen. C’est possible que j’ai contaminé mon cold cream toute seule en le faisant, quoique vu à quels point les ingrédients que j’ai mis dedans avaient l’air antiques, c’est possible que ce soit ça 😉 Ca serait sympa que tu nous détailles ton parcours, peut être dans la FAQ quand tu auras le temps (j’imagine que tu dois être débordé là avec les concours!). En tout cas j’ai parcouru le blog avec beaucoup de plaisir 😉

        Répondre
        • Le cosmétologue 25 février 2012, 21 09 46 02462

          bonsoir misszazou, génial!!! oui je pense que les ingrédients étaient eux même contaminés, quand j’ai fait mon stage de 2ème année en officine, certains ingrédients, très peu utilisés, étaient dans un état douteux… lol, super pour l’internat, tu te dirige vers quelle spécialisation en internat?
          oui bonne idée, je mettrai mon parcours dans la FAQ, merci encore!!! le blog a de cela magique, que l’on rencontre énormément de personne différentes, avec des histoires passionnantes… 😉

          Répondre
  • gerard 17 septembre 2012, 16 04 15 09159

    Bonjour j’ai un doute (couleur jaune)sur un parfum que je viens de m’offrir et n’arrive pas à décrypter la dlu????? pourriez vous m’aider:014087(reminiscence paris)
    Cordialement.

    Répondre
    • Le cosmétologue 17 septembre 2012, 19 07 34 09349

      bonjour gérard,

      j’imagine que votre parfum a peut être été exposé à la chaleur, ou à la lumière ( je ne peux pas vraiment me prononcer), il est fréquent de voir des modifications de couleurs, liés à des phénomènes d’oxydation… Je vous invite plutôt à contacter la marque pour leur faire état de votre problème ou du point de vente où vous avez achetez votre parfum, je suis désolé de ne pas pouvoir vous aider davantage…

      Répondre
  • saf 5 octobre 2012, 19 07 34 103410

    bonsoir
    je cherche 1 truc naturel pour nettoyer les fesses de mon bébé, je suis tentée par le liniment oléocalcaire de la marque « les anes d’autant » qui est enrichi au lait d’anesse, c’est bio et sans conservateur, avec la liste des ingrédients que voici: aqua (eau), olea europaea fruit oil* (huile d’olive), helianthus annuus seed oil* (huile de tournesol), lac asinae* (lait d’ânesse), cera alba (cire d’abeille), calcium hydroxide (chaux), tocopherol (vitamine E) pouvez-vous me confirmer que je peux l’utilser plusieurs mois mois sachant que le produit est conditionné dans un flacon pompe opaque…..en fait j’aimerais savoir si un produit sans conservateur peut quand même se conserver 3 mois sans prolifération bactérienne.

    Répondre
    • Le cosmétologue 23 octobre 2012, 23 11 40 104010

      bonsoir saf, ça me semble être un excellent produit, par contre la conservation du produit sera directement liée à la quantité d’eau présente. il vous faudra conserver le produit au frais , le hic, c’est l’effet froid du produit qui risque peut être de ne pas être apprécié par votre enfant. j’imagine qu’il s’agit d’un flacon pompe airless?

      Répondre
  • Charlotte 11 février 2013, 17 05 42 02422

    Article très intéressant 😉 Dans le cas des hydrolats, comment peut-on savoir s’ils sont encore bons ?
    Je découvre ce blog et j’ai lu que vous alliez lancer votre propre marque ? Ou peut-être cela s’est déjà fait ? A voir les conseils qui sont prodigués ici, je parie que les produits seront au top 😉

    Répondre
    • Le cosmétologue 11 février 2013, 22 10 44 02442

      bonsoir charlotte,
      pour des hydrolats, cela n’est pas aisé…il faut se fier d’une part aux variations de parfum de l’hydrolat ( une odeur suspecte doit vous alerter), à la durée de conservation indiquée par le fabricant, les conditions de stockage ( les mettre au frigo, pour « augmenter »leur durée de vie), d’autre part à la présence de conservateur ( un hydrolat sans conservateur sera bien entendu p^lus fragile). je vous conseille d’utiliser un spray pour vos hydrolats, afin de limiter les éventuelles contaminations bactériennes de l’air ambiant….
      ma marque? encore en gestation…..la marque c’est comme la vie, ce n’est pas un long fleuve tranquille…. ( demain c’est mardi, cad raviolis 😉 (j’espère que je me trompe pas de jour… il faut que je revois mes classiques…)

      Répondre

Soyez chic, laissez moi un commentaire, même un riquiqui…( Les termes* sont requis)

Article Suivant:

Article Précédent:

"Je suis docteur en pharmacie et formulateur cosmétique, je décrypte les cosmétiques et vous donne quelques conseils"
En savoir plus sur moi >>

SUIVRE PAR EMAIL

Pour recevoir les nouveaux articles GRATUITEMENT par email et ne rien rater du cosmétologue, entrez votre email ici :

Vous pourrez vous désabonner à tout moment

AVERTISSEMENT

Les opinions exprimées sur ce blog n'ont aucun caractère officiel et ne reflètent que l'opinion personnelle de leur auteur. Des erreurs sont possibles. Ces informations ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical. Le médecin est seul apte à poser un diagnostic et à soigner.

commentaires récents

  • Le cosmétologue Bonsoir ben, Vous êtes la 3ème personne à me faire la remarque…. ... – 11/02/13 23:32
  • Le cosmétologue indépendamment de cet aspect, je trouve que c'est intéressant, c'est encore mieux ... – 11/02/13 23:32
  • Lilou Dans une agence, autant dire qu'on ne fait que reprendre le discours ... – 11/02/13 23:19
  • Le cosmétologue ah ma chère lilou, une peau lisse est tout à fait possible... ... – 11/02/13 22:55
  • Le cosmétologue bonsoir charlotte, pour des hydrolats, cela n'est pas aisé...il faut se fier ... – 11/02/13 22:44
  • Le cosmétologue forcément avec une peau grasse, vous apprécierez davantage les formules légères et ... – 11/02/13 22:36

SUIVRE PAR HELLOCOTON